med_LeTempsQuiPasse_AS80x40 (toile de Laurence LEVET)

Le temps qui passe a quelque chose de dérangeant, d’incongru ; mais il passe inexorablement sans que rien n’y fasse.

Aussi, je passe mon temps comme je peux ! Je suis toujours dans l’attente, sans pour autant passer mon temps à attendre.

Plutôt que d’attendre à ne rien faire, j’attends en m’occupant. Occuper mon esprit, occuper mon temps, occuper le vide !

J’arrive maintenant à gérer tout ça ; à gérer l’attente, l’absence, la douleur.

Même si rien n’est comme « avant » ; le temps passe et c’est à moi de le gérer au mieux.

La vie toute entière est différente, modifiée ! Mon comportement sur plein de choses est différent aussi. Parce que lorsqu’on a à gérer son existence, plus rien n’est pareil.

Je mange, sans avoir faim ; j’accompagne plutôt les autres. Je vis comme un automate, qui fait les gestes sans penser, je pense le moins possible afin de ne pas avoir trop de pensées négatives.

J’occupe au mieux l’espace laissé vide par cette angoisse, avec tout et n’importe quoi. Il y a des mois que je n’ai pas peint ; et là, je veux me remettre à la peinture. Retrouver les moments de vides et de bien-être que je ressens toujours lorsque je peins.

Peindre est un grand mot ; dire que je « barbouille », serait plus exact !

Et comme Simon (mon collègue de travail) m’en parle beaucoup, il me stimule dans ce sens.

Cela occupera aussi le temps qui passe ….