A chaque instant, au moindre problème, tu trouves toujours quelqu'un qui te dit « tu devrais voir un psy ». Je suis la première à le proposer aux autres, sans l'utiliser moi-même.

 Après la disparition de Bé, nous avons été dirigés vers l'ADAVEM (association d'aide des victimes d'effet médiatique) pour une aide psychologique.

Blog_man

Moi, mon psy s'appelle « Mr Blog » ! S'il n'y avait ce blog, je n'évacuerais rien de mon chagrin. Même si je ne suis pas certaine que d'en parler permet vraiment d'évacuer. Je perce juste un abcès qui ne cicatrisera jamais ! Mais toujours est-il que, grâce à internet, je peux encore gérer tout ça … Silencieux, posé, serein, je parle de tout avec « Mr Blog » ! Il écoute tous mes états d'âmes, ne me contredit jamais, et je me sens mieux tout compte fait, une fois que j'ai vidé mon sac. Un bon Psy, somme toute ! Sauf que si on part d'une certaine logique, la consultation est public puisque tout-un -chacun peut suivre la séance du jour.

Psy pas cher, façon dispensaire ! (Lorsque Juju était étudiant et moi Lycéenne, nous avions à peine de quoi manger, aussi étions-nous des pro du dispensaire ; et ce qui est marrant, c'est que, si tu recherches "dispensaire" sur internet, tu ne trouves que des photos du siècle dernier, ou bien d'afrique ! Pourtant, moi là,  je vous parle des années 80 et en France)

dispensaire

Les jeunes n'ont pas connu les dispensaires ; haut lieu médical en tout genre (médecin, infirmière, dentiste, gynéco, ophtalmo ..) gratuit. Le cabinet médical des pauvres de l'époque ! Une salle d'attente bondée, où commençait d'ailleurs la consultation avec les autres patients qui attendaient. Chacun parlait de ses bobos, et conseillait l'autre de sa grande expérience en la matière ! Un blog humain quoi !

dispensaire2

Alors, tout compte fait, le concept a changé, mais la source est inépuisable. Quelle que soit l'époque, rien ne vaut la masse populaire pour parler de soi et se sentir mieux, tout en ayant l'impression qu'on arrive à s'en sortir seul.

En Angleterre, tu te balades en ville, à Londres notamment, et il est fréquent d'entendre un mec crier tout seul en pleine rue son mal-être, ses prédications ; bref, ce qu'il à a dire.

Donc, me satisfaire de Mr Blog n'a rien d'extraordinaire en fait ! Et la prochaine fois que j'irai à Londres, je tenterai le cri de rue ; je verrai bien si ça fait autant de bien que ça ! Et bien sur, je raconterai mon expérience ensuite à Mr Blog !!!