Lorsqu'on a 20 ans, on ne s'imagine pas le vieillissement. Nous le voyons chez les autres, nous le subissons chez ceux que nous aimons, et nous ne le redoutons même pas chez nous, puisque, en toute logique de nos 20 ans ; nous allons l'éviter ! En restant jeune dans la tête, en entretenant son corps et son mental ; bref, en faisant de notre vie un modèle de vieillissement en pleine forme ! C'est tout du moins ce que nous pensons, parce que la société nous fait aussi penser ainsi.

Ne fumons pas, ne buvons pas, faisons du sport, pratiquons le sexe de façon raisonnable et surtout bien protégé ; et tout se déroulera au mieux !

A l'aube de mes 50 ans, (que je traîne depuis quelques temps ...) le bilan est simple. Relativement sportive depuis toujours (7 ans de natation, 4 ans de Hand, 3 ans de tennis, 3 ans de danse moderne, 1 an de claquettes ; et je ne me déplaçais qu'à pieds !) je ne fume pas ; j'ai crapoté occasionnellement, (ben oui .. je n'avale pas la fumée, ça pique ma gorge et ça me fait tousser !) Je ne bois pas ; je n'ai jamais bu (forcement, ça brûle ma gorge !) Quant au sexe, très impliquée dès les débuts des années SIDA, avec en plus, une évidence, que l'acte sexuel n'est absolument pas ce qui apporte le plus de plaisir ; j'ai donc développé au fil du temps et des années, une certitude : Je suis à la pointe d'un vieillissement "convenable", et  surtout agréable à vivre.

Pauvre gourde !!! Remplie d'une illusion toute fabriquée !

Et, à l'aube de mes 50 ans ; une constatation s'impose : Elle vieilli grand-mère ! Avec des douleurs incontournables .. des petits trucs certes, mais un ralentissement inévitable du fonctionnement. La mécanique qui broute le matin ; le capot qui fume si on pousse la machine …

Les douleurs, les rhumatismes, qui, même si involontairment, j'ai toujours fait attention à ce qui pouvait entraîner un vieillissement de l'organisme, sont bel et bien là malgré tout.

Il arrive un moment où bien que physiquement nous restons relativement jeunes ; nous avons tout de même l'âge de nos artères ! Inévitablement ! Même bien entretenu, le corps vieilli inlassablement.

Mais bon … rassurons nous ; à l'époque des belles coupées, des jolies berlines et des superbes monospaces, même un vieux tacot a son charme … du moment qu'il roule encore.  

gaston_lagaffe