Lorsque tu perds un être aimé, le temps continu à s'écouler inexorablement. Apportant son nouveau lot de joies et de peines.

Mais des dates te ramènent à cette perte douloureuse et déchirante.

Aujourd'hui, tu aurais 30 ans. Mais depuis cinq ans tu as indéfiniment 25 ans.

be-tina

Pendant 4 ans, j'ai pleuré toutes les larmes de mon cœur chaque 20 Mai ; parce que le manque était le plus terrible. Parce que j'aurais tant voulu te tenir dans mes bras. Mais en ce 20 Mai 2014, je ne pleurerai pas. Parce que je vais aller passer quelques temps avec toi, m'assoir sur la chaise, et rester là un long moment à me souvenir de ce merveilleux jour de 1984. Pourquoi pleurer en me remémorant un des plus beaux moment de ma vie ?

Tu fais partie à jamais des plus jolies choses qui me soient arrivées. Ce n'est pas ce 20 Mai qui est une tragédie de mon existence ; aussi il est plus important en ce jour de me rappeler lorsqu'on t'a mise dans mes bras. Chaque moment qui ont précédé ce bonheur ultime ; et tous les moments qui auront suivit.

Je ne veux plus me rappeler que de ces jolies choses, rien d'autre.

Le 20 Mai 1984 fut un jour grandiose, un moment magique comme j'ai eu le bonheur d'en vivre cinq.

Alors, ce 20 Mai est à jamais un moment merveilleux et ne sera jamais rien d'autre. Et même si chaque jour, le manque est cruellement présent, en ce jour ultime, mon cœur n'est rempli que de toi. Et de tout l'amour que je te porte à tout jamais.