L'enquête arrive à son terme. La fin d'une si triste histoire, qui ne signifie nullement la fin  d'une si grande douleur. Il faut donc passer par les détails incontournables d'une enquête de police. Et nous avons l'énumération des affaires retrouvées dans la voiture qui aura servit de tombeau à ma fille pendant ces quatre interminables années. 

Je restais stoïque, certaines fois je souriais même, parce que toute la vie de ma puce était sur le siège arrière et dans le coffre de la voiture. Les petites choses que nous utilisons chaque jour chez nous, et qui là, se baladaient de cite en cite selon ses besoins. 

Et au milieu de la si longue liste d'objets usuels, entre le gilet fluo et la brosse à dent, parmi la boîte de tampons et le lecteur de cd :  "un porte-savons cochon".

Là, je défige mon visage. Parce que un instant mon cerveau n'est pas certain d'avoir bien saisi.

On me répète : un porte-savons cochon ... en forme de cochon.

J'avais bien compris. Parmi tous les objets qui ont entourés mon bébé dans l'immensité de l'eau et dans ce cercueil réduit,  de tôle ; elle avait auprès d'elle un porte-savons en forme de cochon ...

Forcement, j'ai fondu en larmes ... Bé m'avait acheté un porte-savon ... qu'elle n'aura jamais l'occasion de me remettre. 

J'ai  des objets merveilleux de ma fille, des cochons qu'elle m'a elle-même fait. 

   

cochon1

cochon3

 

Et aussi plein d'autres, de mes autres amours. Mais celui-ci qui sera resté si longtemps auprès d'elle,  n'arrivera jamais jusqu'à moi ...