histoire

 

C'est en 1933 que le Café de l'Europe à Paris, propose une nouvelle boisson. Le Coca-cola. Soda à base de caramel et de réglisse (entre autre) qui a vu le jour en 1886 aux Etats Unis. 

Depuis, le coca est devenu mondial, avec des filières partout. 

Les ingrédients restent bien gardés, il est souvent imité, mais jamais égalé ... (quoi que ...)

Mais Dame Papote s'est lancée dans quelques recherches, sur la boisson bien connue. Parce qu'il y a des histoires dans tout ! Y compris dans le Coca ! 

En pleine seconde guerre mondiale ; le maréchal (général ?) Guerorgui Joukov, est présenté au général Eisenhower, qui lui fait découvrir la fameuse boisson, dont il est lui-même très épris, au point d'en emporter des litres partout où il se déplace. Le maréchal ne voit plus que par le fameux coca-cola, qu'il avait l'habitude de "s'enfiler" d'une traite ; et en devient particulièrement accro. Tant et si bien, qu'il veut absolument faire découvrir ce nectar, aux vaillants soldats de sa mère patrie. 

Seulement, il n'est pas question que cette boisson capitaliste, symbole de l'impérialisme américain,  entre, ne serait-que l'ombre de son goulot, en pays soviétique. 

Joukov, fait part de son désespoir de ne pas pouvoir trouver de Coca-cola à son ami, le général Clark. Mais il se trouve que Clark est très proche de  James Farley, qui à cette époque supervisait la création de 38 usines de coca-cola dans l'europe de l'est. Notamment en Autriche. 

Comment ne pas résister à ouvrir un marché vers l'Union Soviétique ? Des chimistes mettent au point, un Coca-cola au goût semblable, mais incolore, afin de ressembler à la Vodka. La bouteille perd ses formes courbée pour prendre une allure plus classique. Sur l'étiquette, trône le drapeau Russe, et une étoile rouge, bien visible sur toute la capsule blanche bordée de rouge. Le nom devient pour la cause : White Cola Soviet

coca-blanc-soviet

 

Voilà 50 bouteilles de Coca-cola Russe, qui partent enfin en Russie en 1946 ! 

Mais la guerre froide qui gronde, bloque ensuite toute transaction, et ces 50 bouteilles seront les seules à avoir eu le plaisir d'être savourée sur le sol soviétique, par un général accro au Coca-cola.

Il faudra attendre 30 ans pour que le Coca-cola original, soit enfin disponible en Russie, pour quelques privilégiés, tellement le prix est exorbitant. 

Même encore aujourd'hui, le coca ne fait pas recette partout.  Il est toujours interdit en Corée du sud !