Chaque année, le 4 Mai, je me dis que c'est le dernier post que je te mets. Et l'année suivante j'éprouve tout de même ce besoin d'en faire un.. 

bé-tina

Mon cerveau pense que ça fait longtemps. Parce que neuf ans c'est long. Mais mon cœur trouve que c'était hier. Il n'a toujours pas cicatrisé . Il doit être hémophile. Une forme particulière d'hémophilie, qui ne touche que mon cœur. Il saignera à jamais, sans jamais s'arréter. Mais ça ne me fera pas mourrir ... Cette plaie béante m'épuise depuis neuf ans. Elle ne m'épuise pas seulement physiquement ; mais tellement aussi, moralement. 

coeur-qui-saigne

Le manque ne se surmonte pas. L'absence ne se remplace pas, malgré tous les bonheurs que la vie m'apporte depuis neuf ans. Heureusement que la vie m'en apporte beaucoup et souvent, car l'immense vide que tu as laissé prend tant de place ... que ce ne sont que quelques oasis au milieu d'un désert sans fin, auxquels je m'abreuve de jolies choses et de doux moments ,pour tenter d'oublier pendant un temps que mon cœur souffre tant. 

On dit souvent que les personnes boivent pour oublier. Se droguent pour tenir le coup. 

Je me drogue aux petits bonheurs pour oublier et tenir. Mais la réalité revient toujours. Depuis neuf ans je ne supporte plus la vie telle qu'elle est maintenant. J'attends toujours que la terre s'ouvre et m'avale. 

Chaque année je me dis que c'est le dernier post que je te fais ....