2009 : Pour l'achat de notre appartement ; nous prenons rendez-vous dans chacune de nos Banques.

Moi, je suis à la BNP et Fabrice chez LCL.

Jamais un problème sur mon compte, jamais un problème sur le compte à Fabrice.

Bien entendu, chacune des banques nous fait une proposition. Plus intéressante à LCL qu'à BNP. Et chacune avec une exigence : l'ouverture d'un copte joint, avec nos deux salaires versés mensuellement.

LCL, en insistant sur ce point ; la BNP en rendant ce point comme étant la condition de l'obtention du prêt.

Donc, nous optons pour le prêt LCL. Avec ouverture d'un compte joint.

De temps en temps, la conseillère me rappelait que mon salaire n'était toujours pas versé chez eux. Mais le compte n'ayant jamais de problème, et comme Fabrice avait son compte perso chez eux, ce n'était pas non plus un point qui posait vraiment problème.

2016, le taux des intérêts des prêts immobiliers étaient devenus bien plus bas qu'en 2009. Donc, je prends RDV à la banque, afin de renégocier le prêt. Je prends aussi RDV chez BNP, pour les mettre en concurrence.

LCL nous fait une proposition intéressante, qui nous fait gagner 6 mois de remboursement, et diminue en même temps la mensualité. BNP me dit que le prêt n'étant pas chez eux, j'entrerais dans un regroupement de prêt ( regroupement de quoi ? Le prêt de l'appartement est le seul prêt que nous ayons) et que le taux n'est donc pas celui d'un prêt immobilier.

Donc, nous optons de nouveau pour LCL.

Qui, cette fois, me dit clairement que le versement de mon salaire sur ce compte serait le bienvenu.

D'autant plus que, Fabrice, déjà titulaire d'un compte chez eux, nous n'avons pas de frais de tenue de compte pour le compte joint.

Ni une, ni deux, je me décide à partir de BNP.

Je retire tout. Le natio vie, l'épargne, le compte courant.

Je souhaite fermer mon compte, mais la conseillère me dit que je peux le laisser vide, au cas où j'en aurais besoin un jour. Je réponds que je ne veux pas payer de frais sur un compte qui ne va plus fonctionner.

Elle me dit alors, qu'un compte vide qui ne fonctionne pas, n'a pas de frais.

Bon. Je me dis, en effet, « on sait jamais », donc je vide purement et simplement mon compte, que je garde.

Rien pendant des trois années.

En Février dernier, mon employeur doit me faire un virement de 47,50 € de remboursement de frais.

argent

Seulement fin mars, je ne vois toujours rien arriver sur mon compte.

J'appelle alors le service des finances, qui me dit que ça a bien été versé début Mars ; qu'il faut que j'aille vérifier sur mon compte.

Je ne vois toujours rien. Et je ne risquais pas de voir quoi que ce soit sur le compte LCL, puisque ; alors que depuis trois ans mon salaire est bien versé chez LCL, voilà que le service a ressorti de derrière les fagots, mon vieux compte BNP et que c'est là que le versement a été effectué.

Bon, pas de soucis, je vais effectuer un virement de BNP vers LCL. Mais que nénies ! Impossible même d'accéder à mon compte !

Je me déplace donc chez BNP, qui m'annonce que je ne peux rien retirer compte tenu des arriérés de frais de compte qui courent depuis trois ans. Soit 93,60 € ; et que donc je leur dois même 46,10 €.

Inutile de dire qu'ils ont alors eu droit à une Dame Papote qui n'allait pas lâcher le morceau !

Après 45 mn d'argumentation, j'ai pu récupérer mes frais abusifs de tenue de compte, et donc avoir un virement complet des 47,60 €.

Un sou c'est un sou !! Non mais des fois !