Nous avons eu la réforme des retraites en 2010, et voici que le gouvernement nous en sort une  nouvelle en 2019.

Il en ressort quoi de l'avis du peuple ?

- Les français vont devoir travailler plus longtemps !!  

- Qui va bosser jusqu'à 67 ans ?? hein ??? 

- Et on s'étonne que le chômage augmente !!!! 

Comme toujours, je me rends compte qu'on lit entre les lignes, on zappe certaines explications, et d'ailleurs, on ne les donne pas toutes dans le détail, comme ça, les français comprennent encore moins la situation, qui au final, reste floue pour la plus-part.  

En 2010, l'âge légal du départ  la retraite est passée à 62 ans. (60 ans, avant 2010)

Et l'âge pour bénéficier d'un taux plein est passé à 67 ans.  (65 ans avant 2010)

Selon l'âge de naissance, il y a un nombre de trimestres imposé, pour pouvoir toucher une retraite à taux plein. 

Année de naissance                                  Trimestres  cotisés

1955/1956/1957                                        166

58/59/60                                                    167

61/62/63                                                    168

64/65/66                                                    169

67/68/69                                                    170

70/71/72                                                    171

1973 et au delà                                          173

A 67 ans, pour pouvoir toucher la retraite à taux plein, il faut donc avoir cotisé tous ses trimestres.

Exemple

Si je prends mon cas, pour toucher une retraite à taux plein, je devrais donc avoir cotisé pendant 42 années de travail. 

A 62 ans, j'aurais cotisé les 168 trimestres nécessaires.  Je peux donc partir en retraite à 62 ans en touchant ma retraite à "taux plein". (entendons par là, que je n'aurais pas de décote, sur la somme indiquée ; qui ne correspond pas à la somme réelle du taux plein. On embrouille le cerveau des gens, en leur faisant croire que la somme qu'ils vont toucher avant 67 est un "taux plein" alors que le seul taux plein est la somme qu'ils toucheront en travaillant jusqu'à 67 ans. C'est ce qu'on appelle du Novlangue (lire l'artiche du 27 Juilllet 2019)

Mais je peux aussi partir à 64 ans, cependant ma retraite sera identique. Il n'y a pas de majoration en plus. 

Si je pars avant 62 ans, je n'aurais pas cotisé tous mes trimestres, et il y aura donc une décote sur le montant de ma retraite. Cette décote perdure au delà des 67 ans. 

Avec la nouvelle réforme de 2019 : (qui ne serait mise en place qu'en 2025)

Le nombre de trimestres cotisés ne changent pas. 

L'âge pour bénéficier de la retraite à taux plein, reste 67 ans. 

L'âge de départ en retraite passe à 64 ans (au lieu de 62)

Exemple

Je suis née en 1970. Je commence à travailler en 1990. Pour avoir ma retraite à taux plein, je dois travailler presque 43 ans. En 2033 j'aurais cotisé mes 43 trimestres. Seulement en 2033, je n'aurais que 63 ans. Pour toucher ma retraite à taux plein, je dois travailler jusqu'à 64 ans. Si je pars avant, j'ai une décote. Le montant de ma retraite aura un % en moins. Si je pars après , il y aura une surcote, le montant de ma retraite aura un % en plus. (qui n'existe pas à l'heure actuelle). 

Par contre, si je commence à travailler en 1995, je n'aurais cotisé tous mes trimestres qu'à 68 ans. Mais, à 64 ans, je veux tout de même partir en retraite. Dans ce cas, j'aurais une décote. (un % en moins) 

Par contre, si je travaille jusqu'à 67 ans, même si je n'ai pas cotisé tous les trimestres, je toucherais tout de même une retraite à taux plein. (c'est ainsi depuis la réforme de 2010)

La retraite à taux plein reste en fonction du temps travaillé. 

retraite

Alors, quel impact sur le chômage ? 

Aujourd'hui, 5 % des 65/74 ans, sont encore en activité. Ce qui représente 13 585 personnes. Qui sont des salariés d'emplois précaires, des agriculteurs, des cadres. Emplois qui ne généreraient pas forcement de travail pour quelqu'un d'autre. 

Alors que le nombre d'arrêts de travail chez les 30/40 ans est estimé à une moyenne de 29.5 jours/an, chez les  50/60  ans, elle passe à 50 jours par an. Et à plus de 60 jours par an chez les  60/62 ans. (Source INSEE)

Depuis 10 ans, une moyenne de 2800 personnes sont mises en retraite, pour invalidité, chaque année (Source CNAV)

Reculer l'âge de la retraite risque surtout d'impacter ces chiffres, plus que ceux du chômage. 

Si l'on prend les chiffres fournis par Pôle Emploi :

en Janvier 2019,  il y avait 6 704 290 chômeurs. 

en Mai 2019,  6 465 690 demandeurs d'emploi. 

Le CNAV publie qu'il y a eu pour cette même période 272 488 departs en retraite. 

Il y a donc 33 888 emplois qui n'ont pas été remplacés. Alors que la réforme n'est pas encore mise en place. 

Le lien entre chômage et réforme de la retraite, reste plus que flou et  à démontrer. Et dire que  la réforme des retraites fera augmenter le chômage, l'est encore plus. 

Quel but  à cette réforme ? 

On prolonge la vie à tout prix,  et les gens auront bientôt le même temps de vie à travailler qu'à être en retraite. Face à cette question, l'état ne trouve rien de mieux que d'apauvrir les retraités, pour soulager les dépenses de sa bourse. 

La réforme des retraites, n'a d'autre but que de réduire les dépenses de l'état. Non pas afin que les gens travaillent plus longtemps ; mais uniquement afin que l'état verse moins de retraite aux retraités (118 milliards d'euros versés en 2018 pour 14.35 millions de pensionnés). L'impact ne sera pas que les gens travaillent plus, mais qu'ils crééent moins de depenses à l'état, et peu importe qu'ils aient moins de ressources ! 

Que le gouvernement commence par faire la réforme des retraites des politiques, avant de faire une nouvelle réforme pour le peuple ! Parce que au jour d'aujourd'hui, les présidents, les ministres les députés, touchent quelque chose bien loin d'une simple retraite, lorsqu'ils n'exercent plus !

Une bonne réforme commencerait pas là !