La démocratie c'est quoi ? A l'origine, c'est ce qui désigne un régime politique, dans lequel les citoyens ont le pouvoir. Ce mot désigne aussi souvent, la manière qu'à une organisation de se gouverner.

Abraham Lincoln a dit cette phrase souvent reprise : La démocratie est le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Cette définition est d'ailleurs reprise dans l'article 2 de la constitution de la 5ème république française.

Lorsqu'on regarde aujourd'hui, comment est gouvernée la république française, et comment le peuple est mis à mal ; on se demande encore où est passé cette définition de la démocratie !

 

démocratie

Lorsque nous lisons la presse, et que des élus locaux viennent dire « qui de mieux que les élus savent ce que les habitants souhaitent ! » Ha ? Je pensais bêtement que des élus locaux allaient souvent demander l'avis des habitants, pour ensuite prendre des décisions. C'est sans nul doute ce qui se fait dans le monde de Charlotte aux fraises. Mais dans les communes françaises, ça doit être plutôt rare. Suaf, peut-être dans les petits villages.  

Cependant, je dois reconnaître qu'il y a des limites à la démocratie.

Il me semble important de  consulter plus la population. Que ce soit difficile à réaliser sur le plan national, je le conçois. Bien que j'ai du mal à comprendre pour quelle raison le référendum n'est pas régulièrement employé. Mais c'est un fonctionnement qui me semble indispensable sur les projets locaux.

Qui mieux que les habitants savent ce qu'ils ont envie pour leur ville ?

Certes des élus ont été choisis, mais non pas pour ensuite avoir tout pouvoir sur toutes les décisions.

Bien sur, il n'est pas non plus question de devoir interroger les habitants sur tous les détails de chaque projets. Mais au moins sur le projet de base.

Les communes ont des choix à faire dans leurs projets. Des priorités aussi. Lorsque deux projets sont dans « les tuyaux » ; pourquoi ne pas demander aux habitants, lequel doit être mis en premier ? Ensuite, les choses suivent normalement leur évolution, avec les professionnels et les personnes compétentes en la matière. Les habitants ne seront pas consultés pour les détails mais bien pour le projet.

Nous serions là dans une démocratie direct (le peuple décide), en premier lieu, pour passer ensuite en démocratie représentative (les élus du peuple décident les détails du projet choisi par le peuple) .

Dans une association, où la démocratie est le point phare, la multitude de longueurs apportées à certaines décisions sont effarantes. Il me semble important aussi de fonctionner de façon structurée, et en délégation. Tout le monde n'a pas à suivre tous les projets de A à Z. Des groupes de projets travaillent et ensuite le projet doit être voté en asseblée générale. Mais que chacun vienne mettre son nez dans tous les projets, ralenti fortement l'avancée des choses. 

Dans une commune, le service de restauration scolaire, viendrait-il se mêler des décisions prises par le service des espaces verts, sur l'agencement des espaces verts du stade  ?

Alors même en associatif, choisir les thèmes de façon démocratique est important ; ensuite les choix doivent aussi être démocratique au sein de la structuration, mais plus avec l'accord du groupe général. Une fois fignolé, le thème sera soumis à l'approbation du groupe. Le thème, pas les détails !

C'est ma façon de voir la démocratie au sein d'un groupe.

La démocratie est importante à mes yeux, mais je reconnais qu'elle a ses limites de fonctionnalité.