Les gens disent "perdre un enfant est ce qu'il y a de plus dur". 

Non ... Le plus cruel est sans nul doute la disparition d'un enfant ! 

La retrouver est la seule chose qui permette d'avancer de nouveau. 

Entre ; tu ne sais même pas comment tu peux vivre ....

04 mai 2019

Les maux de mon âme

Je voudrais que tu sois là  Que tu frappes à la porte  J'ouvrirais et tu me dirais "c'est moi .. devine ce que je t'apporte ... "  Et tu m'apporterais TOI  Boris Vian    Bérénice .20 Mai 1984 / 04 Mai 2009   Dix  années ... dix ans ... une décénie ...  Je voudrais tant qu'il y ait un guide du deuil, une méthodologie type ! Ce serait tellement plus simple. Je voudrais tant que les phases soit chiffrées. Pendant X temps, tu es sous le choc, puis pendant X temps , dans le... [Lire la suite]
Posté par MaDamePapote à 06:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mai 2018

Le cœur hémophile

Chaque année, le 4 Mai, je me dis que c'est le dernier post que je te mets. Et l'année suivante j'éprouve tout de même ce besoin d'en faire un..  Mon cerveau pense que ça fait longtemps. Parce que neuf ans c'est long. Mais mon cœur trouve que c'était hier. Il n'a toujours pas cicatrisé . Il doit être hémophile. Une forme particulière d'hémophilie, qui ne touche que mon cœur. Il saignera à jamais, sans jamais s'arréter. Mais ça ne me fera pas mourrir ... Cette plaie béante m'épuise depuis neuf ans. Elle ne m'épuise pas... [Lire la suite]
Posté par MaDamePapote à 06:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mai 2017

4 Mai

Combien de temps déjà ?  Il n'y a plus de temps. Parce que le 4 Mai s'est suspendu depuis.  Les autres jours défilent, passent avec son lot de bonheurs et de jolies choses. Mais le 4 Mai reste figé dans le temps. Et cette journée est douloureuse au possible. Avec une réelle douleur physique dans mon coeur et dans mon âme. Ce n'est pas seulement une fissure, c'est une déchirure béante qui jamais ne se refermera.  Quelle chance j'ai eu de partager ta vie. Quel bonheur ces souvenirs qui restent à jamais.  ... [Lire la suite]
Posté par MaDamePapote à 06:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 mai 2016

Le temps qui passe

Le temps passe inexorablement, et rien ne revient jamais en arrière. Si seulement c’était possible …. C’est ce que souhaitent sans doute, tous ceux qui voudraient retrouver quelque chose qui n’est plus … le temps du bonheur, le temps de l’innocence … ou retrouver quelqu’un qui n’est plus là … qui manque. Et dont l’absence est un supplice. Alors, comme tant d’autres, je voudrais pouvoir remonter un temps qui passe trop, et trop vite.  Depuis longtemps, depuis 7 ans, l’arrivée du 20 Mai est une douleur. Depuis 7 ans, le 4 Mai est... [Lire la suite]
Posté par MaDamePapote à 06:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 novembre 2015

Fête des morts

Fête des morts .... Nombreuses cultures et religions ont un jour consacré à la fête des morts.  La plus connue reste celle du Mexique. Où la représentation des morts est physique et colorée.      Je n'ai pas besoin de ce jour pour que mes pensées soient envahies de ma fille adorée ... De ma petite mère chérie ... Mais ceux qui sont passés dans ma vie, et qui n'y sont plus ... et qui ne sont pas en permanence auprès de moi, reprennent une place d'honneur en ce jour. Hier, plutôt qu'aujourd'hui ... Parce... [Lire la suite]
Posté par MaDamePapote à 05:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mai 2015

La vie sans toi

Il ne se passe pas un jour sans que je ne pense à toi. Mais je m'oblige à ne pas vouloir en faire de cas. C'est terrible cette attitude, qui m'énerve au plus haut point. Le manque est si grand, le vide si profond qu'il ressemble à un puit qui n'en fini pas. Je suis agacée, énervée, désespérée … et j'ai aussi tellement de colère, que je préfère enfouir tous ces sentiments plutôt que de vivre avec. Ils font un tout en permanence et c'est là que tout est difficile. Tant qu'il n'y avait que le désespoir, ça coulait de source. Et je... [Lire la suite]
Posté par MaDamePapote à 05:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2014

Le porte savon

L'enquête arrive à son terme. La fin d'une si triste histoire, qui ne signifie nullement la fin  d'une si grande douleur. Il faut donc passer par les détails incontournables d'une enquête de police. Et nous avons l'énumération des affaires retrouvées dans la voiture qui aura servit de tombeau à ma fille pendant ces quatre interminables années.  Je restais stoïque, certaines fois je souriais même, parce que toute la vie de ma puce était sur le siège arrière et dans le coffre de la voiture. Les petites choses que nous... [Lire la suite]
Posté par MaDamePapote à 06:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juin 2014

Le cierge de Bérénice

Dieu et moi nous sommes fâchés, il y a quelques années ! Comme dans un vieux couple,  le doute s'est installé, puis l'incompréhension qui mène à la rupture. Nous avons eu des mots, spirituels, (surtout moi) des divergences d'opinion qui ont créé un fossé que je n'arrivais plus à traverser. La séparation était incontournable ! Mais lorsque l'amour est si fort, se sépare-t-on vraiment définitivement ?  Et puis, le drame de mon existence est arrivé. Ma colère encore plus grande envers lui ! J'aurais voulu aller lui... [Lire la suite]
Posté par MaDamePapote à 08:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 mai 2014

20 mai

Lorsque tu perds un être aimé, le temps continu à s'écouler inexorablement. Apportant son nouveau lot de joies et de peines. Mais des dates te ramènent à cette perte douloureuse et déchirante. Aujourd'hui, tu aurais 30 ans. Mais depuis cinq ans tu as indéfiniment 25 ans. Pendant 4 ans, j'ai pleuré toutes les larmes de mon cœur chaque 20 Mai ; parce que le manque était le plus terrible. Parce que j'aurais tant voulu te tenir dans mes bras. Mais en ce 20 Mai 2014, je ne pleurerai pas. Parce que je vais aller passer quelques temps... [Lire la suite]
Posté par MaDamePapote à 06:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2013

Toussaint

  Lalanne chantait : « Même si la mort nous programme Sur son grand ordinateur Elle ne prendra que mon âme, Mais elle n'aura pas mon cœur » Cette première « Toussaint » ne représente pas grand chose pour moi. Sinon que ça donne au moins l'occasion aux gens de se rendre au cimetière. Certains ne le font qu'à cette occasion. Mais je n'ai pas besoin d'une date précise pour penser à toi. Tu es tellement là, dans mon cœur, dans ma tête. Tellement présente, malgré cette absence. Chaque fois, je me dis... [Lire la suite]
Posté par MaDamePapote à 08:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :