Les BlaBlas de Dame Papote

28 mars 2020

L'après

Et après, il va se passer quoi ? 

Au 27 Mars, le chiffre annoncé est de 24 863 morts. Alors qu'il faut compter beaucoup plus, en raison des pays reculés qui ne peuvent annoncer de chiffre réel. 

Au cours des dernières catastrophes, les pertes en vies humaines ont été élevées. Lors du tsunami survenu en 2004, quelque 250 000 personnes ont perdu la vie dans plusieurs pays. On estime que le séisme de 2010 en Haïti a fait 140 000 morts. Au Myanmar, 120 000 ont péri lorsque le cyclone Nargis a frappé le pays en 2008. Le séisme qui a secoué le Cachemire (Pakistan) en 2005 et celui qui a frappé le Sichuan (Chine) en 2008 ont fait chacun plus de 85 000 victimes. Le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon en 2011 ont fait 18 000 morts. Entre 2010 et 2012, l’extrême sécheresse a été l’une des causes de la mort de 230 000 personnes en Somalie. 

Alors que les catastrophes naturelle, entraînent la destruction, non seulement de vies, mais aussi de biens ; les pays on à faire face à une reconstruction de bien économiques et sociaux, le Covid19 va tout de même avoir des répercussion importantes. Comme toujours, les conséquences du Covid19 seront plus importantes dans les pays pauvres que dans les pays riches. Même si en France, les petits commerçants, se retrouvent à faire face à un véritable "manque à gagner", lourd de répercussion, la finalité sera loin d'être identique dans un pays pauvre. 

Ne minimisons pas la misère ailleurs, afin de rendre la nôtre plus grande. 

La conception de mise en œuvre des politiques à la reconstruction d'une "vie normale" n'est pas à la même hauteur selon les pays. Nous ne sommes pas, ici, avec un besoin de reconstruction d'habitations ; mais de reconstructions économiques. Après toute catastrophe naturelle, il est important de "reconstruire en mieux" ; c'est-à-dire en tenant compte de ce qui vient de se passer. 

Les pensées premières pour "l'après Covid19", seront sans nul doute, à ce que chaque pays se préparent réellement à une véritable guerre bactériologique. Puisque de toute évidence, personne n'y était vraiment préparé. 

Nous avons tous vu le temps de réaction pour la mise en place de mesures d'urgence, par rapport au début de cette catastrophe médicale !

L'après Covid19 doit faire prendre au monde entier, les dispositions qui s'imposent. Là encore, tous les pays riches, vont se prémunir de protocoles et de matériels afin de pouvoir y faire face de nouveau si une pandémie se reproduit ; mais quid de ces pays pauvres ? 

Alors qu' en France, une "loi d'urgence" a été créée "à l'arrache" ; peut-être serait-il bon pour chaque pays, d'en étudier pour tous les cas de figure ? 
Alors que petit à petit, les frontières ont été fermées, peut-être serait-il bon qu'une prochaine fois, elles le soient un peu plus tôt ? 

loi



Des conclusions sont à tirer, des décisions sont à prendre, des lois sont à mettre en place. L'après Covid 19 devrait être suivi de tant de travail et de tant de changements. 

Ce que nous pouvons tous espérer en France, c'est que notre  gouvernement soit  intelligent ; et prenne les bonnes décisions sur l'après Covid19. Mais je en suis pas certaines que ce sera le cas. 

Posté par MaDamePapote à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mars 2020

Théorie du complot

Je ne suis pas dans la théorie de complot. Mais depuis bien longtemps, dans celle du mensonge national, voir mondial, pour certaines choses. 

Certes, cette vision  n'engage que moi, mais avec cette pandémie de Covid19, je rejoins ceux qui pensent que ce n'est absolument pas le fruit du hasard. Sans non plus, penser que ça été provoqué volontairement.  Explications : 

Le Covid19 : LA pandémie de 2020 ! Des morts qui se comptent par milliers. Un "truc", sorti "d'on-ne-sait-z-où" ; sans vaccin, ni médicament pour en venir à bout. 

En fait, non ; nous savons tous, fort bien, d'où est parti de Covid19. De Wuhan. 

Alors que tout semble déployé pour trouver le patient "zéro" ; cette recherche est dans le fonctionnement de "l'arbre qui cache la forêt" ! 

Et si nous nous penchions un peu plus sur la ville "zéro" ? Wuhan ! 

épidemie wuhan



Wuhan, est située en Chine Centrale, et est la septième ville la plus peuplée de Chine, avec 8.9 millions d'habitants intra-muros et 11 millions au total. 

Et c'est là, que le mensonge commence. 

Le 17 décembre 2019, Zhan Jixian, médecin à Hubei provincial Hospital, alerte les autorités, qu'un patient n'a pas une pneumonie atypique ; mais une forme inconnue de Coronavirus. Officiellement, le patient zéro part de là. 

Seulement, les investigations d'un journaliste du South China Morning Post, lui font découvrir que le gouvernement chinois a été alerté que le 17 Novembre, soit un mois plus tôt, qu' un patient de 55 ans présentait tous les symptômes du Coronavirus. dans ce même hôpital. 9 cas, fin Novembre, 27 cas le 15 Décembre, 60 le 20 Décembre, et 266 au 31 Décembre. 

Son origine ? Mystère ! Comment ce type a-t-il pu choper ça ? 

Les scientifiques se penchent tout de même sur la question. Et il en résulte que la chauve-souris reste, pour tous, le piste la plus sérieuse. Le Coronavirus de cet animal est à 96 % de correspondance avec celui qui circule actuellement chez l'homme. Seulement, il ne peut pas se transmettre directement de la chauve-souris, à l'humain. Il faut donc un "hôte intermédiaire". Un animal, qui, une fois infecté par la chauve-souris, serait "porteur sain", mais transmettrait tout de même le virus. Pour la Chine, cet "hôte intermédiaire", serait le pangolin. 

Le pangolin est l'espèce la plus braconnée au monde. En voie de disparition, tout, dans cet animal est utilisé en médecine chinoise. Ses écailles, ses os, ses organes. Et sa chaire en fait un met particulièrement recherché. On sait aussi que la comparaison du Coronavirus du pangolin et celui de l'homme, est à 99  % compatible. C'est la raison pour laquelle, il est avancé que le pangolin soit le chaînon manquant pour passer de la chauve-souris à l'homme. 

covid19-trnasmission



En 2002/2003, une épidémie du nom de SRAS, virus de la famille du Coronavirus, avait commencé à s'étendre. Mais cette pneumonie atypique, partie  aussi de Chine, avec seulement quelques cas en Europe, avait rapidement pris fin. Au total, il y avait eu 487 cas, et les traitements avaient eu effet que la propagation puisse être enrayée. Les recherches de patient zéro et des causes, avaient mises en avant que la civette, avait été l'intermédiaire nécessaire pour le passage de virus, de l'animal à l'homme. 

À ce stade des investigations, nous arrivons à avoir des réponses ; plus ou moins confirmées. Et même si le mensonge n'est pas encore mis en place (Quoi que .... pourquoi parler d'un début de contamination en occultant un mois sur la date ? ) deux questions sont à étudier de plus près. 

♦ Comment une chauve-souris était-elle porteuse du Covid19 ? 

♦ Comment se fait-il que la France ; mise au courant dès Novembre 2019, n'a-t-elle pas été plus vigilante lorsque en Décembre, l'annonce a été mondiale ? 

Depuis 1956, Wuhan dispose d'un laboratoire microbiologique, qui devient un Institut microbiologique en 1970, puis en 1978, un Institut de virologie. En 2015, l'institut ouvre son premier laboratoire P4, pour un coût de 44 millions de dollars. La France participe pleinement à la conception de ce projet depuis 2003. Et les chercheurs sont tous formés à Lyon, au Laboratoire P4 Jean Mérieux. En 2017, Bernard Cazeneuve, Marisol Touraine et Yves Lévy, inaugurent en grande pompe, la cérémonie d'accréditation du laboratoire de Wuhan. C'est dire, tout de même, que la France et la Chine sont partenaires dans ce projet. 

Mais qu'est-ce donc qu'un laboratoire P4 ? 

C'est un laboratoire de recherche qui travaille sur les principaux agents pathogènes de classe 4, qui gênèrent soit des fièvres hémorragiques, (type ébolamarburg, lassa, congo-crimée) , soit sur des maladies infectieuses à haut pouvoir de dissémination, et fort taux de mortalité (variole, nipah). Il existe plus de 30 laboratoires P4 dans le monde. Dont trois en France (un à Lyon et deux en Essonnes) plus celui Franco-chinois de Wuhan. 

Il est donc impossible que la France n'ait pas été au courant dès le début de l'épidémie de Wuhan ! 

Rappelons aussi, qui si la vision populaire des animaux de laboratoire, est plutôt axée sur la souris ; d'autres mammifères sont par excellence des animaux de laboratoire. Dont la chauve-souris ! 

Et voici, qu'à Wuhan, là même où un immense laboratoire de recherche P4 s'affaire sur des recherches à hauts risques, une malheureuse chauve-souris sorties de nul part, aurait mordu un pangolin, que le patient zéro aurait mangé ??? 

Non mais franchement ???? 

Alors excusez moi du peu ; mais je vais rester sur ma théorie du mensonge national ...  Mondial même  ! 

Nous ne saurons jamais si une chave-souris a disparu du laboratoire P4 de Wuhan, ... accidentellement ou volontairement ....  ; parce que les conséquences seraient trop importantes. Impliquer la responsabilité de la France et de la Chine, entraîneraient un véritable Tsunami ! Impliquer la responsabilité de la France, sur le fait que les hauts placés du gouvernement, y compris notre Président, savaient et n'ont rien dit ni rien fait ; serait une véritable bombe. Alors qu'Agnes Buzyn a commencé à balancer sur ce point depuis quelques jours déjà, il est à espérer que le reste des informations suivront. Mais j'en doute fort. 

Le confinement m'entraîne sur des recherches très intéressantes, que chacun peut trouver s'il s'en donne le temps. Et l'avantage de mon petit blog, c'est que je peux exprimer une théorie qui n'engage que moi. Je ne dis pas que j'ai raison ; je ne pense pas avoir la clé de la vérité non plus, sur le Covid19. 

Mais franchement : quoi qu'il en soit, je pense pouvoir affirmer que nous sommes vraiment dans la théorie du mensonge national, et mondial !

Je ne suis pas, habituellement, dans la théorie du complot. Mais là, je pense tout de même qu'il y a bien un complot afin de nous cacher la vérité ! 

Posté par MaDamePapote à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 mars 2020

Les détraqués du web. Édito de campagne #32

EDITO_Campagne2

Aux débuts des années "internet", on a aussi vu apparaître tous les détraqués du web. 

Chacun devait se munir d'un "antivirus", en raison du nombre incalculable de lanceurs de virus. 

Est ensuite arrivé le temps du piratage. Piratage de compte, de mails, de tout ! 

Et nous avons aussi vu paraître toutes les Fakes news, les fausses informations qui sont pourtant affirmées avec une certitude effarante. Certains détraqués, ont une vision mondiale de leurs efforts ; d'autres, plus modestes, restent dans un périmètre plus local. Leur but étant la désinformation et la diffamation.

Que voulez-vous ? Les détraqués du web, ont un bon moyen de s'occuper. Puisque certains, bien connus, y passent tout le temps libre. C'est à se demander si, au milieu des  rumeurs ou fausses informations qu'ils engendrent, il leur du temps libre pour une vie sociale "normale". 

La rumeur, c'est quoi ? Une fausse information, qui est lancée, dans le seul but de désinformer, et d'influencer le jugement. 

fake news

Le procédé de la rumeur comprend 3 concepts : 

♦ le processus de réduction : on ne prend qu'une partie d'un message réel, pour le présenter comme la seule chose de dite. 

♦ processus d'accentuation : on ne retient que certains détails d'un événement, pour y ajouter sa vision personnel, négative. 

♦ processus d'assimilation : la personne prend véritablement possession de la rumeur pour en faire sa réalité. 

Souvent, la rumeur n'est pas le fruit d'un complot, mais seulement d'un mensonge. Créé par une personne, qui le fait en toute conscience. C'est pourquoi, les rumeurs proches des élections, sont toujours intentionnelles, et ne sont là que dans le but de discréditer un candidat ou un groupe. 

L'analayse psychologique de ces comportements, est multiple. Socialement intégrés, pas non plus idiots, il en découle que les lanceurs de rumeur ont une vie malgré tout, pauvre d'intérêt, et surtout de plaisirs,  Le plaisir qu'ils ressentent est si intense, qu'ils multiplient les actions pour de nouveau ressentir ce plaisir immense et cette satisfaction. Il s'en suit, à en  arriver à un comportement totalement addictif.  

Comme toute addiction ; cela  engendre le mépris et la pitié des autres. 

Cholet Autrement ne réchappe pas à des rumeurs, lancées par une femme qui utilisent ces procédés, bien connus. Et ma réaction  reste toute aussi humaine face à ces attitudes et comportements. "Quelle misère ! Quelle pauvre fille !!!"

Posté par MaDamePapote à 06:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mars 2020

La réalité des choses

Je suis la première à pester contre le manque de vigilance et de respect des bases du confinement dans tous les pays. Parce que le fait que mes enfants soient coincés en Côte d'Ivoire entraîne chez moi, cette réaction extrème qui n'envisage aucune autre vision que celle de mon cœur. 

Heureusement, mes Ivoiriens me rappellent à l'ordre sur la réalité des choses. 

Si les grandes surfaces comme Carrefour, Sococe,  où certes, on trouve tout, mais à des prix effarants, les marchés locaux grouillent de monde et de clients. Parce que les produits sont locaux, qui coûtent beaucoup moins chers ; et surtout, il faut bien avoir conscience que ce sont les seuls revenus des vendeurs. Nous ne sommes pas dans un mode de fonctionnement français. Tout se paye, et tes revenus ne sont que lorsque tu travailles. Sans travail, pas de rentrée d'argent ; pas de moyen de se nourrir. 

Pensez-vous vraiment que la population qui ne vit que dans cette réalité, va pouvoir changer de mode de fonctionnement ?  A aucun moment, il n'y aura de président qui, comme le nôtre, pourra décider de prendre en charge des taxes, si les employés restent confinés. Parce que la réalité, c'est que bien souvent, il n'y a pas de patron au dessus d'un travailleur. africain.

Le pays et les conditions de vies ne le permettent pas. Soyons réalistes, et compréhensifs. Nos décisions, nos restrictions, notre confinement, ne peuvent être compris, ni  appliqués de la même façon, dans les pays d'Afrique.

L'annonce mardi du président Ivoirien a été un véritable état de panique pour tous. Alors que chez nous, on se plaint de ne pouvoir sortir, eux pensent à comment ils vont tout simplement pouvoir vivre !

Par chance, il semblerait que les pays chauds soient pour le moment, moins touchés que les autres pays.

Au 23 Mars, voici les chiffres que AfricaNews donnent : 

Egypte : 327
Afrique du Sud : 274
Algérie : 201
Maroc : 115
Burkina Faso : 75
Tunisie : 75

afrique


Sénégal 67
Cameroun : 56
RDC : 30
Nigeria : 30
Maurice : 28
Côte d’Ivoire : 25
Ghana : 23
Rwanda : 19
Togo : 16
Kenya: 15
Madagascar : 12
Tanzanie : 12
Ethiopie : 11
Seychelles : 7
Guinée équatoriale : 6
Gabon : 6
Congo : 6
Eswatini : 4
RCA : 4
Libéria : 4
Cap-Vert : 4
Zimbabwe: 3
Namibie : 3
Zambie : 3
Soudan : 2
Mauritanie: 2
Bénin : 3
Angola : 3
Niger: 2
Guinée : 2
Somalie : 1
Gambie : 1
Djibouti : 1
Tchad : 1
Ouganda : 1
Érythrée : 1
Mozambique : 1

Pour une fois, la chance se tourne vers la misère ! Parce que en général, ce n'est jamais  le cas ! 

Posté par MaDamePapote à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2020

Le retour précipité des enfants (2)

Bénit soit l'inventeur de WhatsApp !!!! Quelque part, ça me permet de ne pas céder à une angoisse inutile. 

Comme chez nous la semaine dernière, les choses évoluent pour eux d'heure en heure. Le confinement est instauré depuis hier soir. 

Dans la journée, l'ambassade a envoyé par mail, des consignes pour  rentrer en France : aller voir directement à Air France, afin de prendre des billets de retour, en fonction des vols qui seraient prévus. (à leurs frais bien entendu ! Avec des pris absolument de marché noir !!! Alors qu'il ont payé 1500 euros pour eux quatre, aller-retour, si ils avaient pu avoir un retour hier, ça leur coûtait 2500 euros une trajet simple pour 4 !! Honteux !! HON-TEUX !!!!) 

Air France a rempli 2 avions et  a définitivement fermé ses portes, et plus un seul avion n'est prévu jusqu'à nouvel ordre. Ils ont laissé les gens s'aglutiner devant Air France. Raphaël, m'a dit que des bagarres ont eu lieu. Les Français plus disciplinés, tentaient de respecter l'espacement de 1 m. Mais c'était peine perdue.  Personne n'est venu faire respecter un minimum de précautions. 

airFrance-CI23

 

Air France- Abidjan 23 Mars 2020

La télévision Ivoirienne en a fait un reportage ! Impossible de savoir le nombre de Français en vacances en Côte d'Ivoire, qui souhaitent rentrer. Et parmi eux, mes enfants et mes petits-enfants ! 

Les infos annoncent 9 cas à Abidjan de personnes positives au Covid19. Mises en quarantaine. Le cas 1 de la semaine dernière, a pu ressortir guérit. Mais je ne me berce pas d'illusion ; même si le virus semble ne pas trop apprécier les pays chauds, pour se développer ; il n'en reste pas moins qu'il va malgré tout être un risque réel, pour tous. Dans un pays où les mesures basics de sécurité ne sont pas respectées. 

Mes enfants   sont inscrits à l'ambassade, et pour l'heure, mes amours doivent attendre, qu'elle  les contacte pour leur donner des directives. Les valises sont prêtes ... en cas de départ dans l'urgence. Comme leur à dit l'ambassade : le mieux est tout de même de rester là où il y a le moins de risque d'être malade. Et pour le moment, entre la France et la Côte d'Ivoire, il n'y a pas photo ; la Côte d'Ivoire est beaucoup moins touchées que la France. Ça pourrait rester ainsi,  à condition que le pays prenne bien en compte toutes les mesures de sécurité. Ce qui est loin d'être le cas ! 

Nous restons en contact journalier et c'est déjà une chance. Je reste confiante ... Inquiète ... mais confiante. 

 

Posté par MaDamePapote à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mars 2020

Le retour précipité des enfants (1)

Mes enfants sont partis en Côte d'Ivoire. Pays de ma belle-fille chérie. 

départ Abidjan 2020

Trois ans qu'elle n'y était pas allée. Ce voyage familial était prévu depuis 2019. Parce que c'est toute une organisation que de partir en famille pour  un mois et demi. 

Il a fallu s'organiser pour prendre des congés ; utiliser le compte-épargne-temps, sur lequel mon fils mets des jours depuis depuis plusieurs années, dans l'idée de ce grand voyage. 

Ils sont partis. Le 25 Février. Et ne devaient rentrer que le 4 Avril.  Leurs vacances se passent à merveille. Les échange par WhatsApp ont été fixé, avant leur départ, à une vidéo par semaine, et des échanges de textos.

Depuis qu'ils sont arrivés, Kendra, 2 ans, supporte difficilement la chaleur. mercredi soir, Raphaël, m'appelle, et me dit qu'elle ne va pas mieux. mais qu'il n'y a rien d'affollant.

Pour moi, si ! Certes ils sont à Abidjan, où un seul cas de suspicion a été l'objet de toutes les attention, pour se révéler négatif. Mais tout de même. ! Moi, ici, je  pense qu'il vaudrait mieux être très vigilant sur la cause du problème de santé de ma petite puce. Jeudi elle  était emmenée à l'hôpital pour une fièvre et une diarrhée persistante. 

Nicole à l'hôpital et Raphaël à l'ambassade, afin de se renseigner pour les retours. L'ambassade, leur dit, que non seulement, il n'y a pas de retour anticipé de prévu pour les ressortissants Français ; mais que en plus, ils sont sans doute plus en sécurité dans un pays où le virus n'arrive pas, plutôt que de rentrer dans un pays où la contamination est avérée. Ce qui, à bien y réfléchir, n'est pas faux. Et que le mieux est d'attendre la date normale de leur retour. Leurs billets ne sont ni remboursables, ni échangeables. Si eux veulent rentrer, tout sera à leurs frais. 

Concrètement, il leur a fallu des mois d'économies pour ce voyage familiale. 1500 € de billets tout de même. Pour un retour anticipé, ils devraient prendre des billet surtaxés, comme le fait Air France ; et perdre leurs billets de retour. Ils n'en ont pas les moyens ! Mais si leur départ est nécessaire, c'est, bien entendu, ce qui sera  fait. Là, l'ambasssade ne le conseille pas ; si la situation ne rend pas cette décision impérative. 

Au final, ma poupée n'a pas le Covid19 (Ouf !!) mais le paludisme, malgré le traitement préventif obligatoire, qu'ils avaient tous eu. . Un traitement approprié devrait en venir à bout sous quelques jours. 

Nous voici donc tous rassurés, et ils vont  poursuivre leur séjour. Samedi ils sont allés en brousse, voir la plantation de banane de la famille de Nicole ; et visiter sa famille. 

Voici que Dimanche, un mail arrive à mon fils : Air France suspend  tous ses vols.  Mais en mets certains en place pour rapatrier les Français en vacances. 

Depuis, hier, c'est le branle-bas-de-combat pour eux ! 

Et ce sera pareil ici ; parce qu'il me faut aller les chercher à l'heure où ils arriveront. 

Chacun se souviendra de cette année 2020 ! Certains plus que d'autres .... 

 

Posté par MaDamePapote à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mars 2020

Faire un masque

Les masques chirurgicaux doivent rester pour les personnes en contact direct avec le virus. 

Plusieurs hôpitaux préconisent la réalisation de masque "maison" pour, au moins, faire une première barrière au virus. 

Ce qui n'empêche en rien de prendre toutes les précautions d'espace et de se laver les mains. Il est recommandé de la laver après chaque utilisation, à 30° et de ne pas la porter plus de 4h.

J'en ai réalisé plusieurs avec ce patron. Uniquement dans du tissus de récupération. 

masque

masque4

Celui ci est fait avec une serviette en coton qui avait déteint au lavage , et le molleton sur d'un reste de tissus. 

Le tutto a été pris sur ce modèle 

 

masque1

 

masque3

Posté par MaDamePapote à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La sortie

Je respecte complètement les consignes ! Je ne sors plus depuis lundi 16. 

Je trouve que nous sommes assez disciplinés dans mon quartier. Hors mis quelques promeneurs, qui d'ailleurs ne font absolument pas partie de notre coin, le parking ressemble, chaque jour, à un dimanche. Peu de voitures bougent. 

Je ne vis pas mal ce confinement. Je sais fort bien m'occuper. Et vais pouvoir tenir tout le temps qui sera nécessaire. Pareil pour mon Chouchou. Il a travaillé jusqu'à mercredi, où là, il a été décidé de faire un roulement sur les postes. Pour le moment il reste à la maison, jusqu'à ce qu'il soit rappelé pour aller prendre "son quart". 

Je fais toujours mes courses une fois par semaine. Depuis toujours. Comme beaucoup, je suppose, je me suis dis que j'allais passer par le drive. Impossible hier de pouvoir passer commande. 

Ce que j'ai trouvé le pire de tout, c'est qu'on m'a laissé passer un temps fou à réaliser mon listing, et que c'est au moment de finaliser ma commande qu'on m'a dit soit que mon login n'était pas valable (pour Leclerc) soit que ma commande ne pouvait pas accéder. (Intermarché) J'ai tout de même perdu ma matinée d'hier là dessus ! En même temps, j'en ai du temps à perdre... Même si je suis déçue, je me dis que ça doit être la folie pour le personnel des drives. 

Je vais donc devoir sortir de mon cocon. Pour aller faire les courses. Sincèrement, ça ne me réjouis absolument pas ! J'y vais vraiment par obligation. 

Hier, circulait sur les réseaux sociaux, cette affichage : 

 

anne franck

Au milieu de notre confinement, nous avons la chance d'avoir toutes les possibilités modernes que nous offre la technologie. Télévision, téléphone, internet. Nous avons la possibilité, sous certaines conditions, de pouvoir tout de même sortir. 

Alors cessons de nous lamenter, par respect de ceux qui ont vraiment souffert. 

 

Posté par MaDamePapote à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mars 2020

Sainte Technologie

Aujourd'hui c'est la Sainte Technologie ! Bonne fête à toutes les technologies ! 

technologie

Je crois que c'est ce que tous, nous pouvons dire. 

Cette période de guerre sanitaire, de guerre bactériologique, où le confinement est la partie la plus importante pour enrayer la pandémie, permet à chacun de pouvoir apprécier les moyens technologiques qu'il procède. 

Que ce soit la télévision, le téléphone, l'ordinateur, les jeux vidéo ou autre. 

Nous avons toutes les infos en temps réel, (y compris les fakes news !) ; éloignés les uns des autres, nous restons en contact. Le télétravail a été organisé dans la mesure du possible, et nous restons en contact avec ceux qui sont au loin. 

Pourquoi aujourd'hui, suis-je si convaincue que ça ; et pourquoi en faire un blog ? 

Mes enfants sont partis en Côte d'Ivoire ; pays de ma belle-fille chérie, Nicole. Voyage organisé depuis l'été dernier. Parce qu'une famille de quatre personnes, ça ne part pas du jour au lendemain. Parce que professionnellement, il faut aussi bien s'organiser. 

Départ prévu le 25 Février ; alors que le covid19 n'était pas encore en pandémie. Voici toute ma petite famille d'Ivoiriens (Raphaël à la double nationalité) ravis de ce beau voyage. Une Nicole, toute heureuse de revoir sa famille, après  trois années loin d'eux. Et mes petits Loulous, qui suivent leur parents pour cette expédition familiale. 

Avant leur départ, mon fils m'a fait mettre WathsApp sur mon portable. Il faut reconnaître que je ne suis pas vraiment la reine de la technologie. Mais ce n'est pas non plus beaucoup de manipulation à utiliser. Donc, pas de soucis, nous resterons en contact. Deux fois par semaine, un appel vision, je les vois, ils me voient, et nous sommes tous heureux. 

Côte d'Ivoire : 1 cas de Covid19, m'annonce mon fils, la semaine dernière. Juste à Abidjan ! Juste dans le quartier où ils sont. Bon, pas non plus de quoi paniquer pour moi, mais je leur donne tout de même des consignes. 

Mercredi soir, par un appel. Forcément, il me demandent des nouvelles sur l'évolution en France et m'annonce qu'ils sont à 6 suspicions de cas. Mes recommandations de nouveau à l'ordre du jour, je les aurais bien mis en confinement moi aussi ! 

Jeudi matin, 8h30, un appel. Jamais nous nous appelons à cette heure là. Ma Luciole (petit surnom que j'ai donné à ma petite fille) est malade. Depuis son arrivée en Côte d'Ivoire, elle ne supporte pas la chaleur qui règne. Mais là, mon fils me dit qu'elle est vraiment malade ; et qu'ils vont aller à l'hôpital par sécurité. 

J'ai pleuré !!! Mais j'ai pleuré !!!!! (réaction défensive naturelle chez moi) . Mon cerveau ne se mettait pas en tête que ça pouvait être le Covid19 ; mais sait-on jamais ... Par contre, cet éloignement était une véritable torture. 

Retour de l'hôpital : Pas de Convid19 pour ma Luciole ! Youpiii !!! Mais catastrophe tout de même : elle a chopé le paludisme ! 

Certes, des médicaments vont suffire, parce qu'elle a eu un traitement avant de partir et depuis qu'elle est là bas ; donc elle ne va pas se retrouver dans une évolution risquée de la maladie. Mais tout de même ! 

Et c'est là, que la technologie prend toute sa dimension. "Je veux Mamou" a-t-elle dit à son papa. Une visio plus loin de 30 mn, via WhatsApp, où j'ai pu lui raconter une histoire, lui chanter une chansonnette qu'elle adore ... et elle comme moi, allions beaucoup mieux. 

Aujourd'hui, j'ai décidé que ce serait la Sainte technologie !!! 

 

Posté par MaDamePapote à 08:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2020

Une lutte ne doit pas en faire oublier une autre

Une lutte ne doit pas en faire oublier une autre.

Le respect des consignes liées au Covid19, sont strictes à juste titre.

Nous avons une forte pensée pour tous ceux, Femmes, Hommes, Enfants ; qui se retrouvent confinés avec leur bourreau.

N'oublions pas que le 3919, reste un numéro d'alerte pour celles et ceux qui en auraient besoin.

 

VIOLENCE FEMMES

 

Parce qu'un Covid19, n'aura aucun impact sur les attitudes et les comportements de certains ; nous devons tous rester vigilants aussi, à tout.

Posté par MaDamePapote à 05:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]