100306801

 

Dans l'histoire, les sources ne sont pas forcement fiables. Souvent, parce que les écrits n'existaient pas encore. Ensuite parce qu'il est toujours beau et bon d'enjoliver ou ternir une histoire. Alors lorsqu'ils s'agit de raconter des histoires au sein même de notre histoire, c'est carrément utopique que de pense qu'il s'agisse toujours de la « vérité vraie ». Mais toujours est-il que nous devons bien nous en contenter.

C'est ainsi qu'au fil du temps, nous apprenons quelques petites vérités, qui n'étaient forcement bonnes non plus à dire en temps et en heure.

France 2 nous a diffusé en Janvier une série de reportages (8 très exactement) sur les 70 ans de la fin de la Shoah (extermination systématique par l'Allemagne Nazie des juifs).

Il fallait s'accrocher à son envie afin de les voir ces reportages. Car ils étaient diffusés en deuxième partie (voir 3ème) des programmes. A croire une fois encore qu'il y avait quelque chose de dérangeant.

Bien sur qu'il y aura toujours quelque chose qui dérange dans cette triste partie de l'histoire. Dans ce que chacun veut, être la dernière guerre mondiale.

Mais il est dommage que tout n'ait pas été dit de cette façon dans les autres reportages sur cet événement.

Tout compte fait, ça arrange tout le monde de décrire Hitler responsable de tout. Instigateur … certes ! Mais il n'a pas  à porter seul la responsabilité de tout ce qui s'en est suivit. Et ça, par contre, c'est aussi ce qu'on a voulu cacher durant tant d'années au reste du monde. Je devrais sans nul doute, plutôt dire « c'est ce que le reste du monde a voulu cacher au reste du monde ». Et c'est exactement ce que ces reportages voulaient montrer. 

Après la crise de 1929, Hitler dit « donnez moi 4 ans, et vous ne reconnaitrez plus l'Allemagne ». Des milliers de chômeurs espèrent, et suivent cette idée. Mais pas les partis politiques en place. Pas plus que le parti Nazi qui existait déjà. (Et oui … ce n'est Hitler qui a fondé le parti Nazi !!)

Mais l'atout majeur de cet homme avide de pouvoir, (avec en ligne de mire une aversion non cachée des Juifs) ; c'est Joseph Goebbels. L'homme qui contrôle alors la presse, la radio et le cinéma. Seuls moyens de communication avec le peuple. Il va ainsi devenir le conseiller d' Adolph Hitler, et va formater son image afin de le rendre accessible au peuple. (n'est-ce pas encore ce qui se pratique de nos jours ?) 

Il y avait une dimension apocalyptique dans les visions que Hitler avait des Juifs.

L' Allemagne a commencé par chasser les juifs allemands du territoire, qui comptait entre 500 000 et 600 000 Juifs. Pas question dans un premier temps d'extermination. Certes, les juifs devaient tout laisser sur place, mais il leur était octroyé des passeports et un billet en allé simple pour la destination de leur choix.

Ce sont alors les autres pays qui ont fermées leurs portes à l'accueil des juifs allemands. La France (entre autre), la Suisse, l'Angleterre …

Ce n'est qu'ensuite, que le cerveau dérangé d'Hitler, est alors parti vers une destruction massive du peuple Juif. Qu'il nommera « la solution finale ». L'Allemagne a donc déshumanisé les Juifs, afin de rendre l'extermination normale au yeux de tous.

Et lorsque les autres pays, tels les Etats Unis ont eu connaissance des camps d'extermination, ils ont encore fermé les yeux quelque temps ….

shoah

1 850 000 déportés. 1000 survivants seulement 

Tout compte fait, ce n'est absolument pas en raison de ces tueries et de l'extermination de tout un peuple , que les autres pays sont entrés en guerre. Ce n'est que parce que, en plus de cette épuration massive d'une race, Hitler avait aussi des envies d'épuration mondiale, qui l'ont mené à envahir certains pays. Ce n'est qu'à ce moment là que ceux qui fermaient le yeux jusque là, ont réagit.

Ces huit volets (passionnants, horribles et poignants) montrent un cheminement, mais aussi quelques vérités amères de la réalité.

On se dit qu'aujourd'hui, ceci n'arriverait plus …. Mais la seule conclusion possible, est que malheureusement, il n'y a rien de moins sur !