Un blog, ce n'est ni plus, ni moins, une rubrique sur internet. 

Tu as la passion d'une chose, la passion d'écrire ; tenir un blog c'est partager cette passion. C'est comme écrire un édito dans un magazine, mélangé à une sorte de journal "intime" (intime, que pour le nom, sans vraiment tout dire pour autant. N'oublions pas qu'un "journal intime". fini toujurs par être lu par quelqu'un,  alors penser qu'un "journal intime" mis sur le net, est forcément lu par des milliers de personnes plus ou moins (moins que plus d'ailleurs)  bien intentionnées. 

Un blog, ça reflète juste la position ou l'opinion de son auteur, sur des sujets divers et variés. Il n'a pas pour vocation d'être la parole suprême, pas plus que  de détenir la vérité universelle.  ! 

Mon petit blog chéri, n'est que la version écrite de ce que mon cerveau travaille. 

Certains artistes se baladent avec papier et crayons pour griffonner à tout instant ce qu'ils voient. Moi, j'avais toujours un carnet dans mon sac à main, pour noter des idées. Maintenant, le bloc note de mon portable est bien plus pratique. 

Je note l'idée principale au moment ou mon cerveau la saisi, avec l'idée d'en faire quelque chose rapidement. Parce que si j'attends trop longtemps, je perds le fil principal de l'idée en question. Certaines fois, je voudrais pouvoir écrire tout de suite ce qui me passe par la tête, "à chaud" de l'évènement. Mais ce n'est pas toujours possible. 

Mon petit blog, sans pouvoir parler de succès, a une petite notoriété tout de même. Et je dois reconnaître que j'en suis assez contente. Je me dis que mes écrits interpellent. Que ma façon d'écrire ne déplait pas, puisque les gens reviennent. Et que de nouveaux lecteurs y viennent. 

Dans un blog, le lecteur lit .... Et moi, je peux tout suivre des lecteurs. On dit qu'internet flique tout, et c'est bien vrai. En même temps, il faut bien en avoir conscience lorsque tu utilises cet élément. Les seuls personnes qui y réchappent, sont ceux qui n'utilisent pas internet ! Tout simplement. Que tu postes ou non des photos, que tu ailles ou non sur FB ; à partir du moment où tu pianotes sur internet, tu entres dans un système qui souvent te dépasse sur le plan technologique, et sur toutes les données que tu envoies. 

Je prends mon blog par exemple. 

J'ai accès aux systèmes me permettant de mettre en ligne mes pages. Déjà,  ce système me flique moi. Où je suis, et ce que je mets. Au cas où il y aurait des atteintes à la sécurité nationale par exemple, à des actes répréhensible par la loi. 

Ensuite, le lecteur de blog est tout aussi fliqué ! 

J'ai accès à divers outils, me permettant de développer mon blog. De voir ce qui peut intéresser le lecteur. 

 

stat1-blog

 

Les statistiques du blog : le nombre de visiteurs, les pages qui ont été lues, les articles les plus regardés. Ceux qui ont été appréciés. Mais aussi, les provenances de chaque  lecteur. 

En ce qui me concerne, je n'utilise pas toutes ces données et ne vais pas chercher au delà que les statistiques du nombre de visiteurs mensuels. 

Mais si je voulais, je peux aussi fliquer ceux qui viennent lire le blog,  car toutes les infos sont là. 

L'adresse IP, et si on clic dessus ...

stat2-blog

 

On remonte ainsi de suite, jusqu'à la localisation de l'ordinateur utilisé, et les données du lecteur.

stat3-blog

 

L'adresse IP n'est, ni plus, ni moins le numéro de connexion de l'ordinateur. Nom de l'hôte, c'est le serveur. (Bbox, Free etc.) mais si vous vous connectez depuis un serveur pro, tout le nom apparaît. (Ex : cholet-entreprise-truc)

Moi, pour en arriver là, j'ai pas mal de manipulations à faire, et je dois pousser mes recherches plus loin. Et franchement, ça ne m'interesse pas. 

Depuis le début de la création du blog, j'ai eu conscience de  ça. Tout comme je sais aussi, les règles et obligations afin de mettre un éditoriale en ligne, et  pouvoir avoir un blog inattaquable ! 

Il faut savoir que tous les sites, blog etc. sont ainsi faits. Et que personne n'est transparent sur internet. Ni moi, mais encore moins vous. 

Moi, mon plaisir depuis toujours, c'est d'écrire. J'ai commencé par des poèmes, puis des nouvelles. Puis l'édito du journal du Lycée que j'ai tenu trois ans. Et de nouveu l'écriture de nouvelles pendant des années, qui se limitait en lecture à un public très restreint. Hors mis quelquses concours que j'ai fait. 

Le blog a été une révélation, pour passer à autre chose, et à une autre dimension. C'est sûr que lorsqu'on voit que des blogueuses de mode ont des millions de visiteurs, je fait figure pâle avec ma moyenne de 2400 visiteurs mensuels ; mais moi, je suis super contente de ce chiffre. Il n'a pas d'impact direct sur le fait que je poursuivre mes écrits ; mais je me dis que pour que 2400 lecteurs en moyenne, viennent me lire, c'est que ce que j'écris, ne doit pas non plus être de la daube ! Et que mes éditos ont un petit succès.  Avec une constatation : plus tu écris, plus les lecteurs viennent lire ! 

Alors, je vous laisse imagine, maintenant que je vais de nouveau disposer de beaucoup de temps pour écrire !